lundi 19 février 2018

Un alligator redoutable

Dernièrement, j'ai décidé de relancer un projet laissé de côté depuis quelques temps : réaliser un LVT4 armé d'un canon de 40mm Bofors afin de fournir un appui feu conséquent à mes petits gars du CEFEO.

Une des rares photos de LVT 4 - Bofors en Indochine
Ce véhicule, dérivé d'un tracteur amphibie civil, est introduit dans le corps des Marines à la fin de 1940.  Initialement cantonné à un rôle de soutien logistique il devient rapidement la bête de somme de l'USMC. A partir de 1950, les Etats-Unis livrent à nouveau du matériel militaire à la France qui déploie alors le LVT 4 en Indochine où il sera surnommé Alligator.


L'armement redoutable (2 mitrailleuses de 12,7 mm et 2 mitrailleuses de 7,62 mm) va être considérablement renforcé,  puisque certains Alligator seront armés d'un canon de 40 mm Bofors sous blindage, avec 2 mitrailleuses de 12,7 mm coaxiales) afin d'appuyer au plus prêts les combattants à terre.
Il y a de quoi faire reculer les lisières de bois avec cette puissance de feu !

C'est cette version de l'alligator que j'ai décidé de fabriquer.
Le LVT4 et le canon de 40 sont tous deux disponibles chez warlord games, aussi je me suis facilité la tâche. Il me restait à créer le reste, en partant malheureusement d'une documentation quasi inexistante...

Heureusement, wargame et maquettisme sont deux cousins éloignés, mais cousins quand même...
J'ai donc pu m'appuyer sur 2 articles disponibles sur le web, un en langue française, publié chez les colleurs de plastique l'autre en langue tchèque, publié sur  modelforum.cz. J'ai ainsi pu utiliser les photos pour réaliser mon modèle.

 

Alors que j'avais initialement travaillé sur carte plastique, je me suis dit hier soir que je pourrais essayer de modéliser le tourelleau en impression 3D...
Après une petite heure de travail sur 123Design, je me trouvais en possession d'un modèle plutôt correct.


Mais, comme en tactique le meilleur des plans ne résiste pas au premier contact avec l'ennemi, le meilleur fichier en .stl ne résiste pas à la première impression...

Aussi, c'est le cœur serré que je lançais la première impression.
Quelques minutes plus tard, mes inquiétudes s'étaient envolées et je contemplais mon imprimante finir son travail...

De gauche à droite : 2 pylônes, la partie haute du caisson, l'affût et ses servants, le système de visée, la partie basse du caisson, le montage canon-mitrailleuses
 Je dois vous avouer que je n'étais pas peu fier du résultat, qui dépassait largement toutes mes espérances !

Pour ceux que les détails techniques intéressent, voici les détails de l'impression :
- impression avec une pression de 0.10mm
- épaisseur du blindage : 0.5mm
- pylône le plus large : 5 grammes de PLA, impression de 33 min
- bas du caisson : 2 grammes de PLA, impression de 20 min
- haut du caisson : 1 gramme de PLA, impression de 12 min

Il me reste désormais à peindre puis assembler tout cela avant de déployer mon reptile dans les rizières...
Voici quelques photos de l'assemblage à blanc.







Ça semble un peu bancal mais tout n'est que posé, aussi j'espère que le résultat final rendra honneur au travail de l'imprimante...

A très bientôt pour de nouvelles aventures !...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire