mardi 1 mai 2018

GCMA : guerrilla contre les viets.

Bonjour à vous !
Je viens aujourd'hui vous parler d'un petit projet que je compte boucler d'ici la fin de l'été.
Pour pouvoir jouer à Croire et Oser, je souhaite disposer d'une unité de combattants du GCMA, capable de mener des actions de guérilla contre les Viêt-minhs.


Un peu d'histoire :

À l'issue de nombreuses opérations, plusieurs responsables militaires constatent l'inadaptation des troupes de l'Union française au combat dans la Haute-Région d'IndochineLe commandement se décide donc à abandonner les méthodes classiques, et à appliquer des méthodes plus adaptées. À la guérilla mise en œuvre par le Viêt-minh, il faut opposer la contre-guérilla au sein de laquelle l'autochtone ne peut être qu'un élément de premier planIl ne s'agit pas d'utiliser l'autochtone en tant que soldat régulier mais en tant que partisan.

Le groupement de commandos mixtes aéroportés (ou GCMA) est donc créé le 17 avril 1951, par l'état-major du général de Lattre, en accord avec le SDECE, sur la base des propositions du capitaine Déodat du Puy-Montbrun
Déodat du Puy-Montbrun (1920-2009)
Ses effectifs sont constitués d'autochtones indochinois (partisans Hmong ou Thaï, Nung, Méo et Laotiens pour la plupart) et les cadres européens proviennent principalement des unités parachutistes et notamment du 11e Bataillon de Choc (ancêtre du Service Action actuel). Les forces du GCMA sont organisées en centaines, des unités de la taille d'une compagnie qui comptent 100 à 200 combattants autochtones encadrés par une poignée de soldats français.
Deux figures du GCMA : les capitaines Jean SASSI et Vang Pao
Le GCMA va tout au long de son existence constituer des groupes de résistance au sein des populations indochinoises hostiles au mouvement vietminh. Ces maquis, implantés au Tonkin et au Laos, harcèlent les troupes Vietminh et participent également à des opérations conventionnelles comme l'opération d'évacuation de Na San et la tentative de destruction du pont de Lao Kay le 6 octobre 1953.
Fin 1953, le maquis Colibri interdit au Viêt-minh de disposer librement de la RP 41 sur plus de 15 kmavec ses seules forces et pendant 4 mois. Il faudra plus de 6 bataillons viêt-minh pour en venir à bout au mois de novembre 1953. Sans l'appui de troupes régulières, réclamées en vain, le maquis finit par succomber.

A la recherche du diamant des hauts plateaux...
Tu l'auras facilement compris, ami lecteur, qui dit troupe atypique dit difficulté de trouver des figurines. C'est encore plus vrai lorsque ces troupes atypiques concernant un théâtre lui aussi atypique, ou du moins peu pratiqué en matière de wargame, comme la guerre d'Indochine !

Depuis quelques mois, je gardais en tête cette idée de monter une unité de maquisards du GCMA, quand mes pérégrinations sur le net m'ont permis de découvrir un début de solution :


Quelques recherches supplémentaires et je trouvais les gammes de figurines ayant permis de créer ces maquisards :
- une gamme de grubby tanks dédiée à l'insurrection malaisienne
- une gamme de Company B dédiée à l'insurrection aux Philippines

Les figurines Grubby tanks :
Après quelques jours d'attente, j'ai reçu ma commande de chez grubby tanks (celle de company B est encore en route...).
En haut à gauche, figurine FNG minitaures

Cette gamme me permettent de disposer d'une grosse quinzaine de figurines.
la bonne nouvelle est qu'elles sont totalement compatibles avec les figs FNG (anciennement north star). Je dispose donc des ensembles suivants :

Quatre combattants qui feront, moyennant un peu de travail de conversion, de bons cadres européens.

Quatre combattants équipés de PM (sten et thompson).

Deux combattants équipés de carabines USM1 et 4 équipés de fusils Lee Enfield MkIV.

Quatre autres figurines qui nécessiteront pas mal de travail pour en faire des maquisards du GCMA convenables. 

J'ai déjà quelques idées les concernant :
- mon tireur au shotgun va être transformé en fusilier de base
- mon homme au revolver va rejoindre la boîte à rabiot, et rejoindra peut-être les rangs du VM, comme espion, après avoir changé de tête
- l'homme au calepin aussi, peut-être pour faire un chef politique du VM
- la donzelle sera transformée en cadre européen, comme sur la photo postée plus haut.

Ces figurines seront prochainement rejoints par les 12 combattants issus de la gamme company B.
Il me faudra modifier quelques têtes afin de changer les casquettes en bérets.
  
Il faudra également que je procède à quelques modifications pour équiper mes hommes de 1 ou 2 FM (BAR ou Bren, voire les 2), et je remplacerai certainement un ou 2 PM par des MAT49.
Le tout donnera un ensemble assez hétéroclite, très représentatif du GCMA.

Pour conclure, j'attends désormais l'arrivage de mes figurines de chez Company B, qui me permettront de disposer d'une trentaine de combattants du GCMA. J'intégrerai peut-être quelques figurines de la gamme Merill Marauders de Warlord Games pour étoffer mes troupes et disposer d'une trentaine de combattants...

A très bientôt les amis !

1 commentaire: