lundi 10 octobre 2016

Chain of Command - présentation suite et fin

Cet article fait suite à celui-ci.


2/ UNE APPROCHE HISTORIQUE DU JEU D’ESCARMOUCHE :

Le leitmotiv des TFL est « play the period, not the rules » : les règles ont été pensées pour respecter la réalité historique, tant sur le plan des ordres de bataille que sur le plan des tactiques mises en œuvre. Cette approche est présente dès le début du jeu, lors du déploiement de vos forces.

Dans CoC, la partie débute par une phase de patrouille qui permet de déterminer les zones depuis lesquelles chaque joueur pourra déployer ses troupes sur la table. Elle correspond à la phase durant laquelle chaque camp mène des reconnaissances et cherche à localiser l’adversaire.
Durant cette phase, vous utilisez des marqueurs de patrouille (cf. mon article précédent dédié à l’impression 3D), que vous faites progresser sur la table jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus avancer car trop proches des marqueurs ennemis. La position finale de ces marqueurs permet alors de positionner sur la table des Jump Off Points (points de déploiement), à partir desquels seront déployées vos troupes.

Début d’une phase de patrouille
https://pcjohnstone.wordpress.com/2013/08/30/chain-of-command-tom-25082013/
Les points de déploiement
http://sidneyroundwood.blogspot.fr/2013/10/chain-of-command-campaign-game-3-attack.html
Le choix d’aborder le jeu au travers du prisme historique se retrouve notamment dans bon nombre de fonctionnalités du jeu, et notamment les embuscades.

Laissez-moi vous présenter cette mécanique de jeu, qui est très représentative de l’esprit des TFL.
Une embuscade ne peut se déclencher que grâce à un dé « COC » qui s’acquiert au fil du jeu (grâce à une série de 5 avec vos dés de commandement). Lorsque vous déclenchez une embuscade, vous sélectionnez une équipe qui n’est pas encore sur la table et vous la positionnez à proximité d’une unité ennemie : cette unité tire sur la cible et si, à la fin de votre phase, elle a survécu à la riposte ennemie, elle est retirée de la table et retourne dans votre réserve. Ça peut sembler surprenant mais ça fait son effet !

Une équipe antichar vient de détruire un Sherman imprudent
http://wargamingwithsilverwhistle.blogspot.fr/2014/09/hill-112-and-half-chain-of-command.html
Bien d’autres fonctionnalités sont tout aussi intéressantes mais, pour des soucis de concision, je ne vous les détaillerai pas) : les tirs d’artillerie, les combats rapprochés, l’utilisation des grenades ou des armes antichar, etc…

Mais comme je suis compréhensif, je vous livre encore quelques exemples en vrac :
-          Si vous décidez de tirer sur un médic ennemi, l’ensemble de vos troupes devra passer un test de moral pour surmonter le dégoût lié à cette action déshonorante
-          Si vous tirez à l’obus explosif sur une maison, celle-ci peut s’effondrer sur les hommes qui s’y trouvent, si vous utilisez un lance-flammes, il peut enflammer la bâtisse
-         Un groupe peut déployer des éclaireurs qui opèrent de manière autonome, puis les réintégrer une fois la reco effectuée

Dans la même veine, l’utilisation des véhicules de combat répond à une approche réaliste : un véhicule est commandé par un chef de char qui dispose d’un certain nombre de points d’initiative. Ces derniers lui permettent de donner des ordres à son équipage : faire avancer le char, utiliser le canon, mettre en surveillance la mitrailleuse de caisse, etc… Mais il ne sera pas possible de tout faire à la fois, et malheur à l’équipage si le chef de char est tué ou blessé !...

Un panther en maraude
http://sparkerswargames.blogspot.fr/2016/05/flames-of-war-desperate-measures-in-20mm.html

En revanche, contrairement à Bolt Action vous ne trouverez pas de pièces d’artillerie lourde sur table (le mortier de 60mm est la plus grosse pièce), et ne disposerez pas d’appuis aériens. Les TFL ont pris le parti de respecter le cadre historique, estimant que la portée de ces armes ne permettait pas de les déployer, et que l’emploi des appuis aériens n’étaient pas du ressort d’une section d’infanterie, même renforcée.

Vous le voyez, COC est très complet et assume son approche réaliste…


3/ UN SYSTEME DE JEU STABLE ET COMPLET :

Le gros point fort de COC est qu’il se suffit à lui-même. Particulièrement abouti, il suffit de parcourir les FAQ pour se rendre compte que le mécanisme de jeu n’a quasiment pas évolué depuis sa parution, et que les questions portent plus sur l’ambiguïté de certains points de règlement qui méritaient d’être clarifiés. Ainsi, une des blagues récurrentes du forum des TFL est l’allusion à la future V2 de COC. Il est également intéressant de voir que nombre des modifications apportées par la V2 de Bolt Action se rapprochent des mécanismes de COC…

Concernant les listes d’armées, le livret propose des sections génériques, mais si jamais vous souhaitez créer de nouvelles unités, vous trouverez sur le forum des TFL le COCulator : un tableau permettant de créer une unité de toute pièce, avec une valeur correspondant aux effectifs et aux équipements choisis.
La communauté est également très active et vous trouverez facilement, et gratuitement, d’autres listes d’armées ainsi que des scénarii.

Les TFL proposent également à la vente plusieurs livres de campagne particulièrement bien étayés, et ce pour un prix très abordable (3.50£ à 7£) : outre un dossier historique, ils proposent généralement une série de scénarii organisés en campagne ainsi qu’une liste d’armée conforme à la réalité historique. Les TFL ont également sorti un supplément gratuit, Big CoC (c'est bel et bien un supplément, et non un accessoire destiné à élargir un quelconque organe), qui permet de jouer des parties avec plus d’effectifs qu’une « simple » section, ou à plusieurs joueurs.

Voici un des livrets de campagne disponible chez les TFL
 CONCLUSION :

Pour schématiser, on pourrait dire que Chain of Command (CoC) est une sorte de grand frère de Bolt Action, bien plus complet et respectueux de la réalité historique mais qui, par conséquent (on n’a rien sans rien), semble un peu plus dur à prendre en main.
Mais, ami lecteur, tu auras noté que j’ai dit « semble », et non pas « est » !
En effet, si certains mécanismes, comme les tirs d’artillerie ou les chars, sont plus compliqués que dans BA, le tout reste très simple et on est très vite à l’aise avec ce système de jeu.

Si vous vous lassez de la Seconde Guerre Mondiale, il vous sera très facile d’utiliser COC pour jouer d’autres conflits : il existe une version permettant de jouer la Guerre du Vietnam, ou la Guerre d’Espagne.
Pour ma part, je compte prochainement adapter Croire et Oser afin de pouvoir jouer cette période avec Chain of Command.

Enfin, sachez que les TFL se préparent à sortir « Chain of Command – Fighting Season », une règle basée sur le même système de jeu mais destiné à jouer les conflits modernes (Afghanistan et autre), avec tous les changements que cela implique en matière de tactique (équipements, armements, etc…).



BILAN :

  • Les points positifs :
-          Système très complet
-          Cohérence historique
-          Polyvalence du système de jeu
-          Coût et qualité des livres de campagne
-          investissement de la communauté
-          Originalité du système de jeu : phase de patrouille, activation des unités
-          Les tactiques réelles fonctionnent
-          Toujours pas de V2 prévue…
-          Une bonne représentation de l’incertitude du champ de bataille

  • Les points négatifs :
-          Disponible uniquement en VO (une traduction a été réalisée par votre humble serviteur, et une discussion est en cours avec les TFL pour pouvoir la diffuser officiellement)
-          Une certaine culture du conflit peut parfois être utile, mais elle n’est pas indispensable
-          Originalité du système de jeu qui peut parfois déstabiliser les habitués d’autres systèmes
-          La part faite à l’incertitude


Comme promis en début d’article, voici les liens kivonbien :

Le shop en ligne des Too Fat Lardies :

Leur forum :

Plein de choses à télécharger pour CoC, dont des listes d’armées :

Les documents mis en ligne sur le Yahoo group des TFL :

Un blog dédié à un mode Vietnam de CoC :


3 commentaires:

  1. Excellent Naash !!!
    rodp17

    RépondreSupprimer
  2. Si c'est possible d'avoir la VF pour enlever le flou sur plusieurs points car l'anglais et moi c'est pas ça même si je m'y lance.
    C'est surtout que je motive d'autre joueurs voulant jouer WW2 avec peu de figurines à rejoindre la règle mais eux sont anti-anglais.
    On veut se lancer en début de guerre.

    RépondreSupprimer